Nous recrutons un peintre CDI TEMPS PLEIN qualifié, contactez-nous !

Sélectionner une page

Pour beaucoup, les travaux de peinture représentent une manière de modifier facilement l’aspect d’un local sans grands efforts. Avant d’investir dans un tel projet, il faut prendre connaissance des différents types de peintures existantes avec leurs caractéristiques. De même, vous devez connaître les différentes finitions. Celles-ci varient d’un local ou d’un matériau à l’autre. La belle finition, une entreprise de rénovation vous propose diverses finitions de peinture, avec chacune ses spécificités et ses avantages.

Qu’est-ce que la peinture de finition ?

Une peinture se fait généralement en trois couches : la couche de fond, l’intermédiaire et la finition. La peinture de finition est celle qui s’applique après la peinture intermédiaire. Elle peut être colorée, blanche ou noire avec un aspect brillant, mat ou satiné. Le rôle de la peinture de finition est de cacher les diverses imperfections du support. Ceci, dans le but d’obtenir un rendu final homogène avec les tons et les aspects visuels désirés, quel que soit le type de finition utilisé. La peinture de finition est considérée comme une peinture décorative pour un matériau, un support ou une surface.

Quels types de finition proposent La Belle finition ?

Il existe trois types de finitions. Chacune peut être adaptée à tout type d’éléments, mais avec des rendus différents en fonction de la nature du support.

La finition de classe A

La finition de classe A est la plus aboutie qui soit. Elle offre un résultat presque sans défaut. Le support final est de plus grande qualité et le travail effectué par le peintre est plus régulier que sur les autres finitions.

Au cours de cette réalisation, il faut s’assurer de corriger la planéite générale en effectuant à deux reprises le ponçage manuel et mécanique de la surface. Effectuez entre ces deux ponçages un ratissage du support avec de l’enduit à eau puis applique une couche d’impression. Ensuite, il faut reboucher les derniers défauts du support avec une lumière rasante avant de poncer une dernière fois l’ensemble de la surface à peindre. Enfin, appliquez deux couches de peinture sur le support. Le résultat obtenu ici est beaucoup plus lisse, le ratissage du support ayant éliminé toutes les irrégularités du support.

La finition de classe B

C’est la finition la plus usuelle. L’application de cette finition est relativement simple. Il faut dans un premier temps couvrir les sols à l’aide de bâches épaisses. Ensuite, il faut poncer le support de manière mécanique et manuelle, puis, nettoyer la poussière créée. Les divers ponçages servent surtout à corriger la planéite locale. Parfois, des passes d’enduit sont également utilisés. On applique une couche d’impression, puis, on rebouche les défauts. Après avoir effectué un ponçage mécanique de l’ensemble du support, on applique enfin deux couches de peinture.

La finition de classe C

La finition de type C est adaptée pour les maisons locatives. Elle offre un rendu assez propre et son application est plutôt simple. Il faut toujours veiller à protéger le sol des éventuelles éclaboussures de peinture avec des bâches épaisses et du scotch. Ensuite, effectuez un ponçage manuel et mécanique du mur. Après avoir dépoussiéré le mur, il faut ensuite reboucher les trous et les imperfections, puis poncer mécaniquement. On applique ensuite deux couches de peinture lessivable sur la surface ou le matériau peint. Le film de peinture couvre l’ensemble du support pour lui donner un aspect visuel un peu poché.